AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nodoka Kuroshiro

( . B L A C K . C L A S S . )

Nodoka Kuroshiro


Messages : 44
Age : 24

[Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] Empty
MessageSujet: [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]   [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] EmptyDim 26 Sep - 11:51

Comme ce fut demandé, Nodoka se rendit dans la cour. Elle attendit tranquillement que le discours ne commence. L'an dernier, douée comme elle l'était, elle avait réussi à tomber malade la veille de la rentrée et avait loupé le discours. Elle comptait bien ne pas en rater un seul mot cette fois-ci.
Tsukiyo Tanaka.
C'était ainsi qu'elle se nommait, non ? Nodoka l'écouta faire son discours en silence. Peu de gens parlaient. La jeune fille était entièrement d'accord avec les dire de ce sang-pur. Pour son cas, elle voulait juste un peu de bonheur dans ce monde sombre.

Une fois le discours fini, Nodoka se fraya un chemin et sans aucune hésitation, se rendit au tableau d'affichage. Contrairement aux nouveaux qui semblaient tous complètement perdu, elle connaissait déjà les lieux. Un an... Ca faisait beaucoup de jours pour visiter. Elle fixa le panneau et trouva son nom. Elle lut les noms de ceux qui serait dans sa classe durant toute une année, elle ne connaissait personne à vue de nez.
Elle sentit alors comme une présence juste derrière elle, comme un souffle lointain tout en étant proche, comme une tête au-dessus de son épaule. Elle leva la tête pour voir qui cela pouvait bien être avant de sursauter.


"Peter...?!"

Nodoka se reprit, ce n'était pas étrange de le voir là. Après tout, il n'avait qu'un an de plus qu'elle et il était normal d'aller toujours au lycée à dix-sept ans. Elle le regarda, il n'avait pas vraiment changé, peut-être avait-il simplement pris un ou deux centimètres... Elle aimait bien ses yeux, il faut dire qu'elle aimait le bleu, surtout celui du ciel. Après, elle peut-être préférait-elle les japonais avec leurs cheveux sombres, elle n'avait rien contre les anglais mais les blonds ça attire trop les regards et puis ils sont bien trop convoités...
La jeune fille sourit tendrement.


"Comment vas-tu ? Tu as passé de bonnes vacances ?"

Ce à quoi elle ne devait certainement pas penser était leur rencontre. Elle avait encore honte de s'être fait surprendre de cette manière... C'était ridicule. Elle n'arrivait même pas à se souvenir de la raison qui l'avait poussé à essayer de rendre visite aux Night Class. Elle n'avait juste fait. Et douée comme elle l'était, elle était tombée. C'est là qu'il l'avait rattrapée. La honte... Elle avait toujours espéré qu'il n'ait pas remarqué le rouge de ses joues dans le noir. Mais elle n'avait jamais osé lui poser la question. Ça serait trop suspect et s'il ne l'avait pas vu, elle le lui apprendrait... Quel dilemme...

[Voilà, désolé du retard, j'espère que ça te plaira ! ><]
Revenir en haut Aller en bas
http://happy-end.forums-actifs.com/index.htm
Peter McMillan


Peter McMillan


Messages : 117
Age : 24
Coup de ♥ : Lycéenne en seconde

[Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] Empty
MessageSujet: Re: [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]   [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] EmptySam 2 Oct - 20:08

    Ce n’est pas à quoi on pouvait s’attendre pour des au revoir.

    Peter ne voyait plus jamais son père depuis qu’il vivait au Japon avec un de ses oncles, hunter. Quand il lui avait annoncé qu’il partait, il ne l’avait pas retenu, considérant qu’à cet âge il pouvait prendre ses propres décisions. Et cela devait bien l’arranger aussi. Ce n’est pas comme s’ils étaient proches. Comme s’ils s’aimaient. Oh, ils ne se détestaient pas, on n’irait pas jusque là. Simplement leur relation était froide, sans contact. Sans intérêt, aucun. Ils ne s’intéressaient pas. Voilà tout. Ca s’arrêtait là. D’un ennuie mortel. Pour cet été, il lui rendait visite pour la première fois. Peter se demandait encore pourquoi, finalement ça n’avait fait qu’empirer leur relation presque inexistante. Son père n’aimait pas le Japon, et encore moins les activités de la Guilde des hunters japonaises. Il ne disait pas pourquoi – du moins, Peter ne le savait pas -, mais il s’en méfiait particulièrement. Tellement qu’il était dans une sorte d’état d’angoisse permanente, inexplicable, et ridicule. Il était totalement contre le principe de la Cross Académie, et aurait préféré voir son fils dans l’école pour hunters. C’est là qu’était sa place. Chargé de Discipline, pour lui ça ne signifiait rien, à part qu’il empêchait quelques gourdasses à se plonger dans les griffes de vampires déchaînés et incontrôlables. Tout un programme. Peter se taisait et l’écoutait déverser sa haine, sans sourciller. Ca ne dura qu’une semaine, interminable. Il partit, très tôt un matin, ne saluant que brièvement son fils la veille.

    Le téléphone sonna quelques jours après. Il ne voulait pas y répondre.

    Les seuls liens qu’ils gardaient, c’étaient les rares e-mails qu’ils s’efforçaient à s’envoyer encore, comme pour se prouver à l’un comme l’autre qu’ils n’étaient pas encore morts. Ils ne se téléphonaient pas, raison de plus qui le poussait à soupirer de flemmardise au son roque et pollué par des années de cigarettes de son père. Il ne voulait pas l’entendre.


      « Un homme est venu me parler à mon retour, et il m’a raconté une chose te concernant. Comme quoi tu aurais fais quelque chose à sa fille. »

    Lucy. Ca ne pouvait qu’être elle. A sa connaissance elle restait la seule à ne lui avoir jamais causé de véritables ennuis. Il frissonna d’énervement. Il ne voulait pas entendre quoi que ce soit la concernant. Son père continua à parler, d’une voix étrangement calme, presque complètement étrangère à ce qu’il disait. C’était à se demander qui il croyait. Il doutait qu’il ait confiance en lui, jusqu’à présent ça n’avait jamais été le cas. Et il n’avait aucune raison de croire son fils, il savait très bien qu’il ne lui disait jamais la vérité.

      « Je me fiche de ce que tu as fais, ce n’est pas le problème. Il ne m’a dit qu’il ne porterait pas plainte, mais je vais quand même le surveiller de mon côté. Quant à toi… tu dois tout faire pour que ça n’arrive jamais aux oreilles de la Guilde. C’est compris ? »

    Peter détachait lentement le combiné de son oreille, il sentait de fines gouttes de transpirations se déposer dans la paume de sa main. L’espace d’un instant, il eu véritablement l’impression d’aimer son père. Probablement pour la raison la plus vicieuse du monde, mais n’est-ce pas finalement la seule chose qu’il attendait de lui ? Qu’il fasse exactement ce qu’il attendait. Qu’il se taise, et fasse comme si de rien n’était. Car il ne s’était rien passé, rien. Jamais. Peter sourit, naturellement. Oui, ça lui vint instinctivement, car c’était le seul sourire qu’il savait faire par lui-même. Ce sourire qui fait si peur, qui arrive à faire refléter tous les traits complètement irrationnels de sa personnalité. Celui-là qui hantait encore les rêves de certaines.

      « Ils ne sauront jamais rien. Tu peux me faire confiance. »

    Cette fois-ci, il pouvait. Car ils ne sauront jamais rien. Et quant bien même ils l’entendraient, personne ne le croirait.

    Personne.


    A la seconde même où la voix de Tsukiyo s’éteignait, Peter avait complètement oublié ce qu’elle avait dit. Pas simplement les mots, mais le sens des phrases. Pourquoi elles avaient été annoncées et quelles informations elles apportaient. Non pas qu’il n’avait rien écouté. Tout dans son visage indiquait qu’il avait bu chaque parole, des syllabes aux moindres virgules. Absolument tout, comme d’habitude. Ca lui arrangeait bien les choses. Qu’importe d’écouter, tant que vous le faites paraître. Mais ne croyez pas que son esprit était vide, ce ne serait pas son genre. Il regardait les élèves d’un œil attentif et discret à la fois, à la « fausse » dérobé – expression qui pour lui signifie fixer quelques élèves en particulier, pour que les personnes visées aient le sentiment que Peter les aient regardé. Parfait pour les anciennes victimes repérées les mois précédents -, c’était tout une technique. Le travail de l’année commençait aujourd’hui, pas question de faire la moindre faute. Il serait parfait, comme d’habitude.

    Uniforme impeccable, brassard des Chargés de Discipline mit en évidence. Cheveux coiffés, chaussures cirées – on ne les voit pas, et alors ? -, position la plus droite possible, les bras le long du corps. Expression sérieuse, et sourire discret. Cette année sera un succès. Le discours était terminé, il était temps de commencer. Il choisit d’offrir ses premières paroles à Nodoka, qu’il avait précédemment remarqué dans la foule. Pour aucune raison particulière. N’allez pas croire qu’elle à un intérêt pour lui. Ce ne fut que le hasard. Du moins, il éprouva un certain plaisir à parler avec elle. Leur première rencontre avait été digne de n’importe laquelle de ces histoires débiles inventées pour les jeunes demoiselles en fleurs. Si quiconque avait appris qu’elle avait atterrit dans les bras du plus intouchable des élèves, elle en aurait sûrement payé le prix. Elle avait tant rougit, c’était mignon, enfin, si on veut. Il était persuadé qu’avec elle la partie était déjà gagnée. En sa compagnie il se comportait de manière légèrement froide, mais polie, histoire de la faire naturellement venir vers lui. Comme pour lui faire croire qu’elle pouvait être celle avec qui il s’ouvrirait. Ou ce genre de conneries, vous voyez ce que je veux dire.

    Il la suit, discrètement dans la foule, saluant quelques élèves en passant. Des sourires niais pour ces demoiselles, et des salutations sympathiques pour ses camarades masculins. Tandis que tout le monde discutait, ils s’éloignaient doucement de la foule. Il connaissait chaque recoin du lycée par cœur, elle se dirigeait vers les panneaux d’affichages, presque personne n’y était pour l’instant. Peter espérait que ce serait drôle.

    Il voulait s’amuser.

    Il se positionna silencieusement derrière elle, ni trop près, ni trop loin. Insistant légèrement sur sa respiration, espérant qu’elle la sentirait peut être. Il ne pouvait pas faire le premier pas, ça n’allait pas avec le personnage qu’il jouait quand il était avec elle. C’était tout un principe, il ne pouvait pas devenir quelqu’un d’autre. Il fallait la forcer à faire le premier pas. Et il était persuadé que ce serait si facile. Elle sursauta soudainement, Peter simula la surprise, et ne sourit pas.

      « Peter… ?! »

    Il ne répondit pas, pas encore. La laissant le fixer. Probablement observer ce qui avait changé en lui en ces vacances. Mais il n’avait pas changé, il était toujours le même. Terriblement. Il aurait aimé la voir rougir, mais ce ne fut pas le cas. Etrangement ça le dérangea. Ca aurait dû être le cas.

      « Comment vas-tu ? As-tu passé de bonnes vacances ? »

      « Désolée si je t’ai fais peur. »

    Lâcha-t-il la coupant presque, il parut confus, et gêné. Il se redressa et ne quittait pas son regard. En fait, rien de ce qui transparaissait sur son visage ne lui échappait. Il voyait tout, sans exception, du moins il en était persuadé. Il ne pouvait pas se tromper sur les sentiments et les émotions des gens. Impossible. Il était sûr de voir comme une forme de honte, probablement concernant cette fameuse nuit où ils s’étaient parlés pour la première fois. Il le supposait, mais pour lui toute supposition était juste. Toutes les rares autres fois où ils s’étaient brièvement adressé la parole, il avait toujours senti cette légère honte dans ses yeux. Mais cette fois-ci, il ne voulait plus d’une rapide conversation. Ce discours l’avait ennuyé, il voulait toujours et encore s’amuser. Si seulement elle savait. Si seulement.

      « Je vais bien, merci. »

    Il sourit timidement, supposant qu’il mentait. Il voulait la pousser à s’intéresser à lui. D’ailleurs il ne savait pas s’il allait bien ou pas. Voilà tellement longtemps qu’il ne s’était plus posé la question. Mais ce n’était pas comme si ça l’intéressait. Il s’en fichait, en fait.

      « Et toi ? Tu as l’air soucieuse. »

    Cette fois, il en était sûr. Ce n’était que le début.

    Le début d’une très longue année.
Revenir en haut Aller en bas
Nodoka Kuroshiro

( . B L A C K . C L A S S . )

Nodoka Kuroshiro


Messages : 44
Age : 24

[Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] Empty
MessageSujet: Re: [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]   [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] EmptyLun 25 Oct - 22:17

Peter s'excusa de lui avoir fait peur, l'air confus, peut-être même gêné. Nodoka ne voyait pas pourquoi, il n'y avait pas de mal à celui. Elle le regarda se redresser sans la quitter des yeux. Puis il ajouta qu'il allait bien avec un sourire qui disait le contraire. Elle allait lui demander ce qui n'allait pas quand il lui renvoya sa question et ajouta qu'elle avait l'air soucieuse.
Nodoka écarquilla légèrement les yeux, surprise. Cela se voyait tant que ça ? Zut alors... Il fallait qu'elle fasse plus attention à l'avenir. Elle se reprit, vida son esprit et sourit avec douceur.


"Ce n'est rien, juste un peu de stress à cause de ce nouveau début d'année."

Ce n'était pas totalement faux, mais ce n'était pas non plus exact. En fait, le début d'année ne la stressait en rien. Elle savait que niveau cours, cela irait. Ce qui l'angoissait un tant soit peu était les nouvelles rencontres qu'elle allait faire. C'était tout le temps stressant... surtout quand on connaissait le genre de personne qui trainait dans les parages.

"Dis moi si je me trompe mais le sourire que tu viens d'afficher ne disait pas le contraire de ce que tu as affirmé ? Tu es sûr que ça va ? Je ne suis peut-être pas la meilleure confidente mais si tu as envie de parler, je me ferais un joie de t'écouter et, si je le peux, de te conseiller."

Elle avait ajouté ceci avec un sourire confiant et chaleureux. A vrai dire, elle adorait écouter les personnes parler de leurs problèmes. On lui avait souvent dit qu'elle ferait une très bonne psychologue mais elle n'avait pas envie d'en faire son métier... vraiment pas.
Malgré cela et son talent à décrypter les personnes, elle n'avait jamais réussi à lire en Peter. C'était une personne très complexe, trop sûrement, et il paraissait assez superficiel même si Nodoka pensait parfois que ce n'était peut-être qu'un masque, une personne aussi complexe était rarement si superficielle. Mais tout restait possible. C'était pour cette raison que Nodoka se ferait un plaisir de recevoir quelques confidences du concerné.
Mais avant qu'il n'ait le temps de répondre, elle sortit deux sucettes de sa poche et lui en tendit une en lâchant d'un ton amical :


"Une sucette ? C'est très bon pour le moral."

Le sourire aux lèvres, elle désemballa l'autre avec rapidité et efficacité et la porta à ses lèvres. Tout cela de la main droite étant donné qu'elle tendait toujours l'autre, dans sa main gauche, à Peter. Qu'est-ce qu'elle adorait les sucettes !

[Je suis vraiment vraiment vraiment désolée pour ce retard. Mais depuis la rentrée, je suis débordée et je n'avais pas eu le temps de passer. J'espère que tu me pardonneras !]
Revenir en haut Aller en bas
http://happy-end.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé





[Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] Empty
MessageSujet: Re: [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]   [Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rentrée CA] Retrouvailles [Pv Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L E E C H & H U N T E R :: » CROSS ACADEMY « :: → Hall :: le Tableau d'affichage-
Sauter vers: